Tu fais quoi dans la vie ?

On me pose souvent cette question, ici, mais aussi dans la vraie vie. Il y a quelques jours j’ai répondu je survis…


C’est aujourd’hui ce qui me prend le plus d’énergie et de temps, mais ce n’est pas ce qui me fait gagner ma vie il faut bien le reconnaître.


Avant d’avoir les filles, j’avais un centre d’amincissement. Ma clientèle était fidèle, je gagnais correctement ma vie, juste comme il fallait. Je n’ai jamais eu de gros objectif professionnellement, je ne suis pas carriériste et j’admire les femmes qui le sont. Mon envie, mon rêve, le projet de ma vie, c’était d’être Maman depuis mon plus jeune âge.


Après seulement deux ans d’activité j’ai eu envie de concrétiser ce projet. A 23 ans j’avais l’impression d’avoir réuni toutes les conditions et que le bon moment était venu. Je pensais également que ça prendrait un peu de temps et surtout je pensais avoir un seul enfant. La suite vous la connaissez, des jumeaux, une grossesse compliquée, alitée, la prématurité, une Maman qui s’occupe seule de ses filles, et par conséquent, plus des conditions moins propices pour être chef d’entreprise.


Pendant trois ans j’ai essayé, mais payer une nourrice à la maison (puisque les filles ne pouvaient pas aller en collectivité), payer les charges de l’entreprise, réussir dans les meilleures semaines à consacrer 20h à mon activité (et encore quand je n’allais pas 3 fois chez le pédiatre dans la semaine), sont autant de contraintes qui ne me permettaient plus d’être pleinement disponible pour mes clientes. Cette succession de raisons m’a poussée à liquider ma société malgré cette envie de continuer, d’être indépendante, d’avoir une activité que j’aimais, que j’avais construite, et qui m’a demandé un investissement financier mais aussi personnel.
Mon rôle de Maman l’a emporté.


Au même moment Instagram a pris de l’ampleur, et les filles sont entrées à l’école. J’ai décidé de prendre une année, pour voir et prendre les bonnes décisions. Les filles ont grandi, ont été moins malades, j’ai eu plus de temps pour moi, je suis redevenue « Femme » et non plus uniquement « Maman », j’ai fais de belles rencontres et j’ai enfin su ce que je voulais et aussi ce que je ne voulais plus. Il y à 18 mois, j’ai changé de vie complètement, là aussi la suite vous la connaissez. Je deviens donc Maman solo avec tout ce que ça entraîne.


Je n’avais jamais lu un blog, d’ailleurs je n’en lis toujours pas.


Je ne suis pas de nature très curieuse, c’est plutôt un défaut dans certains domaines, en tout cas la vie virtuelle des gens que je ne connais pas ne retient pas mon attention. Surprenant non au vue de mon statut ?! Mais c’est la réalité et je ne sais pas mentir.


Encore aujourd’hui quand on me demande, comment et pourquoi, je ne trouve qu’a répondre: « chance et hasard ».
Je n’ai jamais voulu être ici, je n’ai jamais rien anticipé, je n’ai jamais eu de projet précis et encore moins d’objectifs. Le statut de blogueuse est devenu le mien malgré moi, et grâce à vous.


Ca veut dire quoi ? Ca signifie que je gagne ma vie grâce à vous, oui, grâce à vous.


On a du mal à imaginer en quoi consiste le travail d’une blogueuse, ou en quoi c’est un travail. Je vous l’accorde, je suis privilégiée. Grâce à ce nouveau métier, je suis toujours disponible pour mes filles, je les emmène et je vais les chercher chaque jour à l’école, je pars en vacances quand j’en ai envie, je ne dois rien à personne, je travaille quand je veux et d’où je le souhaite. Mais je n’ai pas de CDI, donc pas de revenu fixe et régulier, je ne peux pas faire de crédit, je ne sais pas si dans cinq ou dix ans j’aurai toujours cette casquette,parfois je suis « obligée »  de me livrer malgré moi sur des événements de ma vie et je dois faire attention à ce que je partage.


A côté, j’ai également la chance et le privilège de pouvoir travailler avec mon Papa, il m’a choisie comme secrétaire, community manager, et comptable. En gros je m’occupe de ce qu’il n’aime pas faire, ne sais pas faire ou encore n’a pas le temps de faire.


Une journée type ?
Je dépose les filles à 8h30, je file au café des Mamans jusqu’à 10h au plus tard. Je rentre, je range ma maison, je traite mes mails pour les partenariats, articles, événements. Je réceptionne les colis et souvent il est déjà midi. Je déjeune régulièrement avec mes copines ou à la maison ou au restaurant. Dans l’après midi je reprends mes occupations sur mon mac, très vite il est 16h. Quelques courses, le goûter je récupère les filles. Je change de rôle, parc, bain, activités, jeux, rangement, dîner, lecture, 19h30 je suis de nouveau enfin plus disponible. Parfois je ne fais rien, parfois je passe des appels, je réponds aux mails encore, j’écris, je prends un bain, je lis, tout ce qui peut se faire de la maison puisque deux amours dorment paisiblement.


Je ne prends jamais de rdv pro ou perso pendant les heures ou j’ai les filles, je dois tout caser entre 10h et 16h sur 4 jours par semaine, et le temps passe très vite. J’ai donc trouvé mon équilibre financier et personnel ainsi, ce n’est pas toujours évident, mais mon objectif et ma motivation première restera toujours le bien être, l’équilibre et l’épanouissement de mes minis.
Je n’ai pas le CV rêvé, surtout pas le plus stable, non plus celui à envier, mais celui que la vie m’offre.
Alors, je fais quoi dans la vie ?
J’ai 29 ans, je suis Maman solo de jumelles de 5 ans, blogueuse, assistante de Monsieur Omar da Fonseca, veuve et maîtresse de Ayo, jeune bouvier bernois de 3 mois.